455km et 9000m de dénivelé positif.d’émerveillementde libertéde souffrance

Le parcours, riche en dénivelé et en paysages, traverse l’Ardenne, la Famenne, et le Condroz. A l’assaut des côtes et ascensions les plus difficiles de Belgique, vous serez à la fois repoussés dans vos retranchements et émerveillés par les joyaux que la Conquête pourra vous offrir. Ouvrez grand les yeux, et tâchez de résister jusqu’au bout !

Quatre zones

L’itinéraire de la Conquête peut se découper en 4 zones en fonction de la géographie. Vous serez confronté à des types d’ascension différents en fonction du terrain sur lequel vous roulerez.

89km et 1600 D+

113km et 2400 D+

119km et 1950 D+

136km et 2650 D+

La Mise-en-Jambes

89km et 1600 D+

La Mise-en-Jambes, c’est l’apéro. Une entrée en matière directement dans l’ambiance avec le Thier de Huy et sa pente maximale à 17%, une bonne manière de vérifier si le 34-34 est bien huilé.

Le parcours s’engouffre ensuite vers l’Est progressivement pour aller chercher les hostilités une à une. Un échauffement idéal avant le plat de résistance qui vous attend dans l’Enfer du Doyen.

Côtes répertoriées:

Thier de Huy  Haie de Barse  Côte d’Oneux

Côte de la Redoute  Côte de Hauregard  Rue Haftay

Col d’Annette et Lubin


L’Enfer du Doyen

113km et 2400 D+

Quand j’ai pensé à l’itinéraire gargantuesque de la Conquête, un des objectifs était clairement de durcir la balade de Liège-Bastogne-Liège. Sur papier, la Doyenne des Classiques a tout pour plaire, mais la présence de trop nombreuses zones de transitions entre les ascensions est de nature à leur faire de l’ombre. Des bouts de vallées ou des faux plats sans grandes émotions. On présente donc ici le Doyen, à partir de Spa, qui va nous imposer ses pentes terribles et variées à répétition, sans perdre de temps dans une vallée curative qui pourrait adoucir des mollets devenant raides.

Pour certains, la Zone 2 sera ludique, à l’instar du Col du Rosier, pour d’autres, elle sera indigeste, comme le Thier de Coo. Pour une tentative en 24h, c’est sans aucun doute dans l’Enfer du Doyen que vous saurez si l’initiative a encore des chances de porter ses fruits, ou si le Doyen vous aura déjà fauché, anéantissant tout espoir d’être Chasseur Ardennais. Dans tous les cas, le Grand Eddy, immortalisé dans sa pierre au sommet de la Côte de Stockeu, sera là pour vous encourager à résister, et à aller au bout. Car si vous êtes là, de jour comme de nuit, c’est que vous êtes un Conquérant en devenir… . Au bout de la Zone 2, vous totaliserez plus de 200km casse-pattes et 4000 D+, avec des jambes usées, pour entreprendre la Grande Traversée.

Côtes répertoriées :

Col du Rosier (Nord)      Aérodrome de Spa        Raidillon Spa-Francorchamps   Chemin d’Amermont    

Col du Rosier (Est)       Col du Rouge Thier         Côte de La Gleize          Thier de Coo

Côte de la Haute-Levée           Côte de Stockeu        Mont Saint Victor         Côte des Bodeux

La Grande Traversée

119km et 1950 D+

Avec son ratio dénivelé de 16m au kilomètre, la Grande Traversée fait office de zone de récupération dans cette Conquête des Ardennes. C’est probablement ici que vous devrez trouver votre second souffle, après avoir été obligé de taper le rupteur dans l’Enfer du Doyen.

L’appétit vient en mangeant, et le vôtre, après 200 bornes de bosses, est donc à cet instant à son apogée. Ça tombe bien, car mine de rien, le crochet vers le sud en direction de La Roche-en-Ardenne et son château féodal ne sera pas de tout repos. Des pentes parfois plus douces certes, mais des pentes tout de même, gardez de la place dans l’estomac. D’autant plus que vous découvrirez ici un autre registre, avec des parties plus exposées au vent que précédemment. Grimper c’est bien, mais grimper fouetté par un vent de face, c’est mieux !

La Conquête, c’est aussi un peu de douceur. L’occasion pour ouvrir grand les yeux, car vous déambulerez dans le Parc naturel des Deux Ourthes et ses forêts majestueuses, vous mettrez un pied en Famenne, et finirez à la frontière du Condroz le long de la Lesse. A partir du point le plus au sud du parcours, il sera bon de se laisser glisser tranquillement en sifflotant sur la selle vers la région mosane, avant la dernière partie de cette Conquête.

Si les crampes n’ont pas encore eu l’occasion de se faire sentir dans cette troisième partie de la Conquête, elles ne devraient plus tarder. C’est un fait et les chiffres ne mentent jamais : à ce stade, vous totaliserez, si vous avez démarré à Huy, plus de 320km et 6000 D+ accidentés.

Côtes répertoriées :

Côte de Bra   Côte de Samrée Nord    Côte d’Ortho

Côte de Bérismenil   Barrage de Nisramont    Côte de Nassogne

Côte de Wavreille   Côte de Ciergnon

La Bataille des Murs

136km et 2650 D+

KM 320. Plus de 30 ascensions en tout genre dans les cuisseaux. Ça brûle. La Grande Traversée s’est déroulée sans encombre, mais le balancier de hanche devient grossier. Le pédalage qui était bien rond 10 heures plus tôt, commence à devenir anguleux. Pourtant il reste encore un chantier à terminer, une bataille à gagner. Celle des Murs. Taillée en dents de scie.

Les rives mosanes offrent ce terrain de jeu propice aux puncheurs, des côtes plus courtes, mais plus raides, tout en ayant en stock quelques côtes plus traditionnelles aussi. Sans rentrer dans les détails, Montagne de La Croix, Gayolle, 7 Meuses, Triple Mur de Monty, Mur de Huy, … se dresseront en véritables remparts devant vous. L’expression « être face à un mur » trouvera tout son sens après une bonne quinzaine d’heures à basculer bosse sur bosse.

On a gardé le meilleur pour la fin. L’apothéose. Finir en beauté, user, abuser du « tout à gauche ». C’est ici, c’est maintenant. Le 34-34 n’aura jamais été si utile. En arrivant sur le toit de la Citadelle, vous pourrez apercevoir le dernier bastion en direction de Huy. Plus que 50 bornes, en temps normal il s’agirait d’une formalité. Mais attention, ces 50km sont piégeux. Les dents de requin n’ont pas terminé de vous consommer.

Côtes répertoriées :

Côte de la Reine (Houyet)   Grand Virage   Château de Vêves

Montagne de La Croix   Charreau de Leffe  Côte de la Gayolle

Côte des 7 Meuses   Triple Mur de Monty   Beau Vallon

Citadelle de Namur   Rue G. Attout   Tienne aux Grives

La Flime-Solières   Mur de Huy